Courant subi sur la 6966

Résumé du chapitre 5 page 4 bis

Courant subi, ou l’action du courant sur la route surface.
Ce chapitre et le suivant abordent des problèmes fréquents et concrets de navigation qui résument les autres chapitres.
Si vous avez compris ces deux problèmes, la navigation n'aura plus de secret pour vous.

Plan

Exploitation des courants
Courant subi Calcul de la route fond (Rf) et de la vitesse fond (Rf).
Principe.
Application.
Corriger un cap
Construction.

Exploitation des courants

Ils sont exploités de deux façons : soit ils sont subis, soit ils sont prévus

Courant subi. Calcul de la route fond (Rf) et de la vitesse fond (Vf).

Le courant est subi Il est logique de porter le courant à l’arrivée avec un tracé sur une heure pour connaître les dégâts..

Principe

En voilier, le cas est fréquent quand nous naviguons au près ou en tirant de bords contre le vent. Le cap compas n’est pas choisi, il est imposé par la direction du vent. A partir du cap compas, nous calculons la route surface et la route fond. Dans certains cas, le bateau peut être entraîné sur des têtes de roches. Danger !!.

Problème de base : calcul de l’effet du courant sur une Route surface connue qui permettra de connaître la route fond parcourue par le voilier et sa vitesse fond.

La météo a prévu un vent de NE 3 à 4 beaufort et du soleil : temps idéal pour vous emmener à Jersey. Nous sortons du port du Hérel le 9 juin 2001 à 9 h 30.
Un peu au large de la pointe du Roc, notre GPS nous donne la position du départ.
Trouvez notre position une heure après?





Application:

Ces calculs sont essentiels à un bon navigateur qui doit savoir les faire.
A 10 h, nous sommes dégagés du Roc et notre GPS affiche les coordonnées suivantes L=48°49', 40 N et G=001°38'W.
Ce sont celles de notre point de départ A. La météo a prévu parfaitement le temps, le vent souffle NE à 16N, un temps idéal pour aller à Jersey.
Iil ne choisit pas un plus près serré, mais une allure plus débridée : Cc = 350° et le loch affiche 5 nœuds.
Quelle sera notre position dans une heure?

Corriger un cap. Expression difficile pour un débutant : calculs

(autre explication)
Corriger un cap c'est calculer la Rs à partir du Cc. Problème étudié dans un autre chapitre. Cas concret, nous expliquons de nouveau

Le cap Compas est 350°.
Cc= 350°.

Variation

Cv=Cc +w ou Cv=Cc +D +d.
D est calculée à partir de l'image 1.
En 1995, D=4°10'W donc - 4°10'en 6 ans (2001-1995) elle diminue 7'par an (7*6=42).
D = -3°70'+ 42'= -3°28'ou -3°30'
d est calculée à partir de l'image 3.
Pour Cc, d est égal à 2°w ou -2°.
Cv = 350° - 3°30 - 2° = 344° 30'.
Si ce calcul vous semble obscur, une explication a été ajoutée sur la page Déclinaison. Cliquez sur le lien Explication

Dérive

Rs = Cv +der.
Nous sommes au près, la dérive peut être évaluée à 4°. Comme le vent souffle de tribord, la dérive est bâbord donc négative.
der = -4°
Rs= 344°30'- 4° = 340°30 ou 340° route surface.
Les calculs sont finis. Pour calculer la Rf, nous procédons avec une construction sur la carte.
Courant subi à partir de notre route surface.
Rs = 340°

Construction


Détermination du point A.

Nous traçons un parallèle (ligne noire horizontale) qui passe au 48°49', 40N sur l'échelle des latitudes.
Nous traçons un méridien (ligne rouge verticale) qui passe au 001°38'W sur l'échelle des longitudes.
L'intersection des deux lignes donne le point A.

Tracé de la route surface 340°

Nous posons la réglé Cras en faisant tangenter le bord supérieur sur le point A.


Nous la faisons glisser et pivoter pour que le parallèle (l'autre ligne rouge) se superpose sur le centre inférieur et sur le chiffre 340 de la graduation intérieure. Voir l'image 5.
Sur le bord supérieur, nous traçons la route 340° qui passe par A (droite noire)




Tracé de la vitesse surface

Cette droite est la route surface suivie par le voilier et nous allons tracer un segment représentant sa vitesse pour avoir le point B. Le loch indique 5 noeuds ou 5 milles à l'heure, sa vitesse surface.
Sur l'échelle des latitudes, nous savons qu'une minute de latitude représente un mille. Nous écartons les deux branches d'un compas à pointes sèches entre 5 minutes ou 5 milles.
Nous déplaçons ce compas en mettant une pointe sur A et l'autre sur la ligne noire. Cette extrémité nous donne le point B.
Sans courant, nous serions à cet endroit, mais en Manche, nous avons des courants.

Porter la direction du courant




Calcul de la direction et la force du courant.

Nous sommes au point A à 10h.
Consultons l'annuaire des marées pour le mois de juin ( heure légale TU+2). Explication donnée dans un autre chapitre.
Nous connaissons les courants sur la planche D qui sont donnés en 13 images en fonction de la PM du port principal le plus proche (Saint Malo) et du coefficient du jour.
Le 9 juin 2001 PM 10h 02 hauteur =11m (Image 7).
Ce jour là, le coefficient est égal à 74. (image 8). Nous sommes en VE, coefficient supérieur à 70 (théorie).
Nous sommes au point A à 10h c'est à dire à la PM. Étudions l'image 8 qui nous indique la direction des courants et leurs forces pendant la PM. Nous retenons 3 endroits : devant Granville, au milieu et à l'est de Chausey.

 
Direction
force(coef 95-45)
Devant G
10°
0706
Milieu
40°
1006
Est Chausey
40°
1206

Avec un coefficient de 74, nous faisons la moyenne des deux chiffres en calculant une moyenne des trois.

Direction
force
(0,7+0,6)/2
40°
0,65N
(1+0,6)/2
40°
0,8N
(1,2+0,6)/2
10°
0,9N
---------
------------
résultat
30°
0,783 = 0,8 N

Tracer la direction du courant 30°


Porter à partir de B avec la règle la direction du courant 30°.
Nous posons la régle Cras en faisant tangente le bord supérieur sur le point B.






Nous la faisons glisser et pivoter pour que le méridien (ligne verticale rouge) se superpose sur le centre inférieur et sur le chiffre 30 de la graduation extérieure. Voir l'image 11.
Sur le bord supérieur, nous traçons la direction du courant 30° qui passe par B le long du bord supérieur (droite rouge)




Porter la force du courant


Sur l'échelle des latitudes, nous écartons les deux branches d'un compas à pointes sèches pour mesurer 0, 8 minute ou 0, 8 mille.
Nous déplaçons ce compas en mettant une pointe sur B et l'autre sur la ligne rouge. Cette extrémité nous donne le point E.
La flèche verte BE représente le courant qui a déplacé le voilier.

Calcul de la route fond. (direction AE)

Nous posons la régle Cras en faisant tangenter le bord supérieur avec les deux points A et e. Nous traçons la droite AE (ligne verte )







Nous la faisons glisser et pivoter pour que le parallèle (ligne horizontale rouge) se superpose sur le centre inférieur et le bord supérieur avec A et E.
Sur la graduation extérieure, nous lisons le chiffre 346. Voir l'image 14.
La route fond est égale à 346°



Mesure de la vitesse fond (Longueur AE)


Sur la Rf (flèche rouge), nous écartons les deux branches d'un compas à pointes sèches entre les points A et E.
Nous déplaçons ce compas en le mettant sur l'échelle des latitudes, la pointe supérieure sur 55'.





L'autre extrémité nous donne une distance 5', 6. La vitesse fond est égale à 5, 6N.

Quelques remarques.

La route Rf est différente de la route surface, elle est plus à droite. Tracer cette Rf sur la carte est important. Le voilier pouvait naviguer au dessus de rochers.
Au départ, Rs 340° et vitesse 5N.
Pour la route fond, Rf=346° et 5, 6n. Le courant nous a aidé pour deux raisons:
vitesse augmentée.
Cap plus favorable pour aller sur Jersey. Le courant nous a remonté vers le vent et nous aurons un cap plus débridé.

Page mise à jour le 15 mars 2016


Site réalisé par François & Philippe Yvon © copyright 1999 - 2017 Contact
Total visiteurs : 1648634. Aujourd'hui : 201 visiteurs, connectés : 5